Responsable(s)

Soyons des citoyens responsables

15 janvier 2007

Ce que j'écrivais le 21 janvier 2004...

Je me replonge parfois dans mes proses d'avant l'ère du blog et tombe parfois sur des textes qui me semblent presque encore d'actualité...

J'extraie donc du fond de tiroir ce texte du 21 janvier 2004 :

21-01-2004 : Ca va sans aller en aujourd'hui... humeur changeante... rhume persistant... froid et gouttes de pluie.

Même pas concerné par les grèves je n'ai je crois pas grand chose à en dire... si ce n'est que ces hommes et ces femmes se battent pour leurs emplois et leurs salaires, mais aussi pour la notion de service public.

Cela m'a toujours paru clair : si l'on décide que telle ou telle activité est un service public ( poste, transports, électricité ou gaz ...etc. ), et bien cette activité n'a pas a être rentable et à dégager des bénéfices car ce n'est pas sa fonction première. On nous dit alors que le problème est que ces entreprises sont déficitaires, je demande donc à voir les chiffres et les comptes. Si France Telecom est l'entreprise la plus endettée au monde, cherchons plutôt du coté de sa ( mauvaise ? ) gestion et des développements et acquisitions qu'elle a faite ( Cf. Orange ) qui sortent très largement de sa mission de service public.

Prépare-t-on la privatisation de France Telecom ? Cela y ressemble en tout cas, car l'effet recherché est de désendetter cette entreprise au plus vite et quels qu'en soient les moyens : 14 500 suppressions de postes sont annoncées en 2004 ( dont 8 800 en France ).

Au prix où chacun d'entre vous paie sa carte orange, imaginez-vous tout de même que la SNCF serait, selon certains, déficitaire dans sa simple mission de service public et qu'il faudrait donc la restructurer encore pour qu'elle reste viable : résultat 3 500 suppressions de postes supplémentaires en 2004, portant le nombre total pour cette année à 7 400 ( pour la plupart des départs naturels en retraite et pré-retraite est-il dit ).

A EDF-GDF les dés sont déjà jetés puisque le mot de privatisation a déjà été prononcé et que c'est contre cela que les syndicats se mobilisent.

Passé un peu inaperçu et quasiment pas commenté, le rapport sur la simplification du code du travail remis la semaine dernière au ministre de tutelle évoque l'idée de créer un contrat intermédiaire entre le CDD ( limité dans le temps et reconductible deux fois seulement ) et le CDI : le contrat de mission. Une sorte de super CDD qui serait lié à une mission de plusieurs années ( de 3 à 5 ans ). Pour en savoir plus.

Je me souviens d'avoir vu évoquée cette idée de contrat de mission dans un rapport du commissariat au plan ( paru en 1995 ou 1996 je ne me souviens plus ) qui projetait le marché de l'emploi à un horizon de 20 ans. C'est promis je cherche mes sources et les communique rapidement.

Posté par kesjendi à - Fond(s) de tiroir - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire