Responsable(s)

Soyons des citoyens responsables

16 janvier 2007

Le PS est-il (devenu) schizophrène ?

Trois voix (voies ?) au moins qui diffèrent sur plusieurs sujet, pas facile de comprendre s’il s’agit de petits cafouillages ou d’une sorte de stratégie de campagne, d’une habile répartition des tâches.

Le premier secrétaire, François Hollande, énonce un point du programme, celui qui a été entériné par tou(te)s, pour tester comment il sera reçu par l’opinion, par les électeurs.

On attend ensuite les réactions, les éventuelles salves, et en fonction monte au créneau un des portes parole de la candidate qui corrige le propos, le tempère, voire le rejette, mais surtout réoriente ledit propos vers la candidate, celle qui a été choisie.

Ladite candidate qui ensuite, ou dans la même temps, en dit le moins possible, ne se mouille surtout pas, se contentant de grandes orientations qui n’engagent personne et répète sans cesse qu’elle est à l’écoute et que le moment venu elle tranchera.

Au PS on planche dans le même temps bien sur à la correction/suppression de ces propositions mal perçues ou mal accueillies.

Ce qui permettra le moment venu (celui où son programme à elle deviendra public) à Ségolène Royal de dire, vous voyez je vous ai écoutés, certains points de notre programme ne vous ont pas plus, je les ai modifiés.

Bref, quoiqu’il en soit, qu’il s’agisse de malencontreux couacs et autres cafouillages ou bien d’une répartition des tâches finement étudiée, cette schizophrénie n’en rend pas moins les orientations et le message du PS et de sa candidate difficilement intelligibles.

De plus, le message, si réel message il y a, est en quelque sorte brouillé par cette nouvelle dialectique utilisée par la candidate, qui loin de clarifier le propos l’altère, le mythifie, lui ôte de l’idéologie.

Que penser d’un : « La France est en mouvement (…) ensemble nous allons gravir la montage (…) et conquérir la bravitude » ?

Posté par kesjendi à - A vous de juger - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire